Accueil >> Actualités

Actualités SECADE Conseil

COACHING REUSSITE

Ce n’est pas parce que vous êtes à la tête d’une « petite entreprise » que vous devez tout assumer tout seul.

Nous sommes spécialistes de la petite entreprise, nous sommes à votre écoute et se tient prêt à vous rencontrer pour résoudre les difficultés que vous rencontrez ou répondre aux questions que vous vous posez.

Créateurs, on vous apporte notre savoir-faire pour :

  • Etablir vos comptes prévisionnels
  • Monter des dossiers de financement
  • Vous accompagner auprès des banques
  • Vous suivre dans les premiers mois suivant le démarrage de votre activité
  • Vous aider au choix juridique

Chefs d’entreprise, on vous conseille et vous assiste pour :

  • Vérifier la rentabilité de votre entreprise et de vos devis
  • Vous donner à tout moment une vision précise de la situation de votre entreprise
  • Savoir si vous pouvez investir, embaucher
  • Résoudre vos difficultés de trésorerie,
  • Relancer vos clients en cas d’impayés
  • Répondre à des appels d’offre
  • Embaucher un salarié

Un premier rendez-vous gratuit en entreprise pour faire le point sur votre situation.

 

2017 Toujours en avant avec l'équipe de Secade Conseil

 

2017 sera marquée par une nouvelle évolution de SECADE CONSEIL :

- Développement sur BORDEAUX avec un bureau secondaire

- Transfert du siège social dans les locaux du cabinet d’expertise David CHOUQUET gérant de SECADE CONSEIL

- Et enfin Maryline NICOULEAU part vers d’autres aventures juridiques et ce sans que les services de SECADE CONSEIL en soient affectés.

Devenir entrepreneur est la carrière la plus intéressante pour un Français sur deux

Le gouvernement a fait de l'entrepreneuriat une de ses préoccupations majeures. Mais que pensent les Français de ce choix professionnel ? C'est en priorité à cette question qu'entend répondre l'Indice entrepreneurial français de l'Observatoire de l'AFE. Cette infographie en délivre les résultats.

Malgré une légère baisse entre 2014 et 2015, la création d'entreprise en France présente une belle dynamique, qu'il faut maintenir. Pour y parvenir les Français doivent oser, prendre confiance en eux et ne pas se fixer de limites dans leurs projets. Mais combien, parmi eux ont la fibre entrepreneuriale ? Quelles sont leurs ambitions de croissance ? Sont-ils prêts à relever le défi ? L'indice entrepreneurial français de l'Observatoire de l'Agence France Entrepreneur se veut l'outil permettant d'apporter des réponses à ces interrogations en apportant un éclairage sur le dynamisme entrepreneurial dans l'Hexagone et son évolution dans le temps.

Retrouvez cet article sur : www.chefdentreprise.com - "Devenir entrepreneur est la carrière la plus intéressante pour un Français sur deux"

 

Le dispositif « Embauche PME » prolongé pour 2017

Myriam El Khomri l’a annoncé en octobre dernier : l’aide à l’embauche pour les entreprises de moins de 250 employés est prolongée jusqu’en 2017. Un coup de pouce financier qui invite les TPE et PME à se développer.

Avec « près de 750 000 demandes déposées à ce jour », selon le site du gouvernement, le dispositif à l’embauche pour les petites entreprises sera renouvelé en 2017. C’est la récente annonce faite par la ministre du travail Myriam El Khomri. Initialement prévue pour une année seulement, cette aide aux TPE et PME a connu un grand succès depuis sa mise en place le 18 janvier 2016 . Une bonne raison de la reconduire pour un an de plus.

Petit rappel : en quoi consiste le dispositif ?

Les conditions pour bénéficier de cette aide sont simples. Elle est attribuée à toutes les TPE et PME qui embauchent un salarié en CDI ou CDD de plus de 6 mois avec un salaire de maximum 1.3 Smic (1 900 € brut mensuels). Le chef d’entreprise bénéficie alors d’un soutien financier pouvant aller jusqu’à 4 000 €, versé en primes trimestrielles de 500 € maximum durant les 2 premières années de l’embauche.

Quels sont les résultats pour l’année 2016 ?

Sur le site internet dédié à « l’Embauche PME », le gouvernement passe en revue l’efficacité de la prime sur l’année 2016. Au total, ce sont 66% de CDI et de CDD de 7,9 mois en moyenne qui ont été signés grâce à elle. Si tous les secteurs d’activité peuvent en bénéficier, c’est celui de l’hôtellerie et de la restauration qui a le plus sollicité le dispositif, avec 22 % des demandes, suivi de peu par le secteur du commerce (18 %).